Guía Angola : Dangers potentiels et conseils

Dix ans de paix, après plusieurs décennies de guerre, laissent un pays étonnamment calme et sûr. L'apparition d'agressions à main armée à Luanda, notamment dans les embouteillages, fait beaucoup parler dans la presse locale, les documentaires sur le pays et les dîners entre expatriés. En respectant des règles simples de sécurité, particulièrement la nuit, et en appliquant des principes de bon sens comme partout ailleurs dans le monde, l'Angola est loin d'être un pays dangereux. Nul besoin d'être parano.

La vigilance doit être accrue à Luanda comme dans toutes les capitales et grandes villes où les enfants des rues meurent du manque de tout, où le prix d'un dîner au restaurant pour deux nourrirait plusieurs familles angolaises défavorisées (2/3 de la population) pendant plusieurs jours. Les écarts entre pauvres et riches sont ici beaucoup plus accentués qu'ailleurs. Quelques moins pauvres sont alors tentés par les biens des plus fortunés. Les Angolais aisés aussi peuvent être agressés, comme les expatriés et les visiteurs. Pour être informé et inquiet, se référer aux " Conseils aux Voyageurs " sur le site du MAEDI : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/angola-12198/. Il est recommandé de ne pas céder à l'alarmisme publié.

Les plus grands dangers sont sur les routes. La conduite peut être périlleuse en raison de l'état de celles-ci, de l'état de certains véhicules et, principalement, de l'irresponsabilité des conducteurs aux excès de vitesse saisissants, à commencer sur la Marginale de Luanda à certaines heures. Prudence sur les routes donc. Vigilance et anticipation permettent de prévenir les erreurs des autres conducteurs.

Déminage

Malgré la cruauté de ce mot, le déminage doit être mentionné dans un guide touristique. Surtout dans un guide touristique. D'abord pour informer le lecteur et futur visiteur d'un pays meurtri par plus de trente ans de guerres. Le mot déminage fait partie du séjour en Angola, pour prévenir le danger essentiellement. Etre averti qu'ils restent des zones avec des mines et d'autres suspectes est crucial pour assurer sa sécurité. Dans certaines régions, est et sud-est du pays particulièrement, mais pas exclusivement, il est préférable de ne pas trop circuler " hors des sentiers battus ".

Une très large superficie du territoire national a déjà été nettoyée des mines. Le déminage est un processus dynamique en cours et un bilan clair et précis des zones déminées et de celles qui restent à déminer est attendu en 2017. Les progrès annuels effectués par les brigades de déminage sont impressionnants : pour la seule période comprenant toute l'année 2013 jusqu'à juillet 2014, un espace de 512 millions 492 mille 124 mètres carrés a été libéré des mines.

Source : Commission nationale intersectorielle de déminage et assistance humanitaire (CNIDAH).

Preparar su viaje !

transportes
  • Cruce de mar
alojamiento
  • Reservar un hotel
  • Su alojamiento Airbnb
  • Alquiler de vacaciones
Estancias
  • Viajes a petición
En destino
  • Actividades de Airbnb
  • Reservar una mesa
  • Buscar una actividad

Organice su viaje Angola

Transporte
  • Travesía marítima
Alojamiento
  • Encontrar un hotel
  • Alquiler Airbnb
  • Alquiler de vacaciones
Estancias
  • Viajes a medida
Servicios / Presencial
  • Actividades de Airbnb
  • Reserva una mesa
  • Actividades y visitas

Direcciones inteligentes Angola